06.11.17

Comment placer son argent à l'étranger ?

Image Comment placer son argent à l'étranger ?

Placer son argent à l'étranger demande obligatoirement une assistance professionnelle afin de faire le bon choix et sécuriser son investissement. Un placement à l'étranger signifie avoir une finance à gérer loin de sa résidence. Les paramètres d'une place financière peuvent être différents d'un pays à l'autre. Ce qui requiert l'expertise d'un opérateur financier que ce soit un courtier, un gestionnaire de patrimoine au sein ou non d'un établissement financier. Il en veille des actualités financières pour élaborer la stratégie adaptée aux objectifs de l'investisseur.

Suivre les actualités financières mondiales

Afin de déterminer un pays où placer son argent, il est primordial d'être informé de la situation internationale. Le taux d'inflation est à prévoir pour la rentabilité d'un placement à l'étranger. L'opérateur financier est le mieux placé pour fournir les informations en temps voulu.

En outre, la fiscalité est aussi une condition majeure pour une décision de placement. Au cœur de l'actualité, la Belgique est un choix privilégié pour ceux qui souhaitent placer son argent à l'étranger pour la seule et simple raison qu'elle offre des avantages fiscaux. L'Impôt Sur la Fortune n'existe pas en Belgique.

Pour autant, une personne à l'ISF en France sera imposée sur son patrimoine mondial au regard de ce même impôt. Par ailleurs, la stabilité d'un centre financier est une information qu'il ne faut pas prendre à la légère. Plus de stabilité signifie plus de sécurité pour ses placements. Il faut vérifier si le pays choisi présente de la stabilité autant politique qu'économique.

Mais, on ne peut être mieux informé qu'avec le concours d'un opérateur financier d'expérience. Frédéric Hottinger informe ses clients des actualités financières mondiales et leur propose les opportunités financières à temps.

Élaborer une stratégie adaptée aux objectifs financiers

Une démarche ne peut vraiment être efficace que si elle correspond à vos objectifs. Il faut donc s'en fixer pour adopter une stratégie efficace. En fonction de l'objectif dont on poursuit : une préparation de retraite, un achat immobilier, un fond d'étude ou autres formes d'investissement, on doit faire le choix du terme et des conditions de son placement.

Avant de sauter pour le placement à long, moyen ou court terme, on prend le temps de réfléchir sur la réalisation du projet prédéfini. Si l'on envisage d'acquérir une résidence dans six ans, il convient d'opter pour un placement à moyen terme (3 à 6 ans) dans lequel la diversification est fortement conseillée (sicav monétaire, obligation...).

Par contre, si l'objectif est de préparer la retraite, investir sur du long terme serait le meilleur choix (par exemple, on peut investir sur des marchés boursiers qui offrent des variations diverses, mais qui sont plus rentables sur de longues périodes). La valeur du fond disponible importe aussi sur l'option à faire.

Mais, tout cela ne va pas de soi, d'autres impératifs sont à considérer. Comme l'analyse de la situation économique passée, actuelle et future d'une place financière donnée. Frédéric Hottinger met tout son savoir-faire et expérience pour éclairer ses clients dans leur choix pour réduire les risques et agir dans leurs intérêts.